Menu Principal

FacebookTwitterRSS Feed

Festival des enfants, de la paix et du patrimoine culturelle

 

icom-jashnvareh-r-timLe festival des enfants, de la paix et du patrimoine culturelle pendant 6 jours du 27 septembre au 3 octobre 2016 au parc de la ville de Téhéran.

 

Lors de ce festival, avec la collaboration du musée de la paix de Téhéran le bureau des enfants et le patrimoine culturelle et le comité international des musée (ICOM).


Plus de 40 institutions gouvernementales et non gouvernementales ont participé.


lors de l’inauguration du festival qui a eu lieu sous forme de conférence sur les enfants, la paix et le patrimoine culturelle, ce thème a été étudié sous plusieurs tels que la psychologie, la politique, le droit et l’art.


les programmes culturelles du festival.

 

tout au long du festival des artistes ont mis en scène des histoires par le biais de poupées de quelques mètres et de 80kg ont raconté des histoires sur l’amitié et l’interdiction pour les enfants.

 

le shahnameh de ferdowsi a également été raconté aux enfants de 4 à 15 ans en plusieurs langues par le bureau des enfants.



Le shahanameh de ferdowsi fait partie de la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO en temps qu’art narratif sonore.

 

les ateliers d’apprentissage


dans le stand du musée de la paix de Téhéran on a appris a faire des origamis qui sont le symbole de la paix et dont les racines remontent à Hiroshima. Un groupe a également appris aux enfants à fabriquer des cartes en carton sur le thème de la gentillesse ont leur a demandé d’écrire une phrase d’amitié à la personne à qui ils souhaitent offrir la carte.

 

Grâce à des spécialistes du patrimoine les enfants ont découvert comment l'écriture cunéiforme est devenue au fur et à mesure l'écriture actuelle .
Ils ont ainsi pu avec l'aide des spécialiste du patrimoines apprendre à écrire leur nom en écriture cunéiforme.

 


Dans un autre stand ont a appris aux enfants des jeux traditionnels iraniens et des groupes de jeux ont été mis en place pour les enfants et leurs familles des jeux sur le thème de la paix, de l’amitié.

 

Une exposition des poupées du musée international a aussi eu lieu. Cette exposition faisait partie de l'ensemble des poupées avec le slogan "365 jours de paix dans le monde" dans différents pays du .
monde.


Lors de la cérémonie de fermeture de ce festival ont a remercié les organisateurs.

 

 

L’accent sur l’engagement des...
L’accent sur l’engagement des survivants. 
« Leurs yeux brûlés et leurs toux exprimaient mieux leur souffrance que n’importe quel mot. »
En visitant le musée de la paix d’Hiroshima, les fondateurs du musée de la paix de Téhéran, réalisèrent la nécessité d’impliquer les victimes de la guerre dans la création du musée. 
Lire la suite...
Le musée de la paix de Téhéran

Le musée de la paix de Téhéran 

Actuellement installée dans un bâtiment mis à disposition par la municipalité de Téhéran, au sein de l’historique parc de la ville, le musée de la paix de Téhéran est tant un centre intéractif de la paix qu’un musée. Il coordonne des programmes éducatifs pour la paix qui se font à travers des ateliers et l’organisation de conférences sur la culture de la paix, de la réconciliation, du droit international humanitaire, du désarmement et de la promotion de la paix.

Lire la suite...
Qu’est-ce qu’un musée de la paix?

Qu’est-ce qu’un musée de la paix?
Lorsque vous entendez pour la première fois parler de « Musée de la paix » vous pourriez être légèrement surpris voire même un peu sceptique.
Il est simple d’imaginer ce qui se passe dans un musée de guerre mais que se passe-t-il dans un musée de la paix? Et si le mouvement de la paix est représenté dans un musée est-ce que cela signifie que la paix est reléguée au passé?

Lire la suite...
Création du musée de la paix...

Création du musée de la paix iranien
Sa création a commencé au détour d’une conversation entre le fondateur la société d’aide aux victimes des armes chimiques (SCWVS) basée à Téhéran et le coordinateur du réseau international des musées de la paix, en 2005. Ceci, ainsi qu’une visite à Hiroshima au Japon par les membres du SCWVS un an plus tôt, a suscité le désir de créer un musée de la paix à Téhéran.

Lire la suite...

Nous avons 37 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
6474109