Menu Principal

FacebookTwitterRSS Feed

Texte du discours de madame Terstal, ambassadrice des Pays-Bas en Iran, dans le cadre de la journée de la paix au musée de la paix

netherlands-amb-PD-timJe souhaiterais commencer par vous parler d’un de mes héros et exemple dans la vie, en particulier dans le domaine de la paix. 

Son nom est Max van der Stoel. C’était un diplomate qui a également été ministre des affaires étrangères au Pays-Bas pendant deux ans entre 1981 et 1982. C’était un homme très modeste, presque timide. Mais en tant que Ministre, il a mis fin, presque à lui tout seul, à la dictature militaire en Grèce et aida les grecs à installer une démocratie stable au sein de l’Union Européenne.

Lire la suite...

Célébration de la journée internationale pour la paix au musée de la paix de Téhéran

international-day-of-peaceDimanche 18 septembre a eu lieu la célébration de la journée internationale de la paix au au musée de Téhéran.

La célébration a commencé a 10h30 avec  l'hymne de la République Islamique d'Iran puis Asadollah Mohammadi  blessé chimique à 70% de la guerre Iran-Irak, a souhaité la bienvenue aux invités.

célébration, musée de Téhéran, la paix, Téhéran

Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon

ban-ki-moon-unChaque année, à l’occasion de la Journée internationale de la paix, l’Organisation des Nations Unies invite les belligérants du monde entier à déposer les armes et à observer un cessez-le-feu de 24 heures. La valeur symbolique d’une journée sans combats nous rappelle de façon opportune que les conflits peuvent et doivent prendre fin.

Lire la suite...

Message du musée de la paix de Téhéran à l’occasion de la journée internationale de la paix

TPM-LogoCette année encore nous commémorons la journée internationale de la paix alors que de nombreuses parties du monde comme le Yemen, l’Irak, la Syrie, et beaucoup d’autres pays sont privées des bienfaits de la paix, de la sécurité et que nous sommes témoins de désastres humanitaires tragiques causés par la convoitise des individus et des groupes. Aujourd’hui, peu de parties du monde sont à l’abri de tels désastres et considérant cela, la paix est un concept vulnérable en ce siècle.

Lire la suite...

Atelier de formation à la paix pendant 5 jours au musée de la paix de Téhéran

workshopLe musée de la paix, avec la collaboration de la fondation Berghoff en Allemagne organise un atelier de formation à la paix du 17 au 21 Aban 1395 (8 au 12 novembre 2016).
Lors de cet atelier de 5 jours, les concepts de violence, conflits et citoyenneté mondiale seront débattus et étudiés.
La formation est dispensée de manière conjointe par des professeurs iraniens et allemands.

Atelier de formation de deux jours: « les jeunes et la formation aux compétences sociales pour la paix

YouthLeadership-workshop2016L’atelier de deux jours « les jeunes et la formations aux compétences sociales pour la paix » avec la présence de Jasna Bastic et Jan Kulenovic (de Suisse et de Bosnie-Herzégovine) a eu lieu mercredi et jeudi 24 et 25 août 2016 au musée de la paix de Téhéran. 

Cet atelier était destiné à étudier et discuter la manière de régler pacifiquement les conflits, les discussions et techniques nécessaires à cela et les compétences de leadership chez les jeunes.

Lire la suite...

Une conférence du professeur Jan Oberg sur « le Moyen-Orient » a été organisée au musée de la paix de Téhéran.

oberg-tim 2016Samedi 6 août 2016, le musée de la paix de Téhéran a eu l’honneur d’accueillir le Dr Jan Oberg, directeur et cofondateur de la TFF (Transnational Foundation for Peace and Future Research). Ce dernier a donné une conférence en anglais sur le thème du Moyen-Orient. Comment l’Occident a-t-il pu en arriver là? Quelles sont les alternatives maintenant?

Lire la suite...

La nouvelle ambassadrice des Pays-Bas a rendu visite au musée de la paix de Téhéran

Netherlands-news-timMadame Susanna Terstal, la nouvelle ambassadrice des Pays-Bas, dont le pays est représentant par intérim de l’Union Européenne, en Iran, a visité le musée de la paix le 11 juillet et a eu un premier goût de l’ambiance et des activités du musée.

Elle a participé a un tour du musée accompagné et guidé par les membres vétérans du musée et a étudié les différentes conséquences de l’utilisation des armes chimiques contre l’Iran lors de la guerre Iran-Irak.

Lire la suite...

Le musée de la paix de Téhéran pleure la perte d’un influent artiste

KiaroustamiLe célèbre réalisateur iranien Abbas kiarostami, dont les films était acclamés dans le monde entier tant par les critiques que par le public est décédé le 4 juillet 2016 des suites de maladie.

Lire la suite...

Le jour national contre les armes chimique et biologique a eu lien au musée de la paix de Téhéran

8tir-newsPour commémorer le jour national contre les armes chimiques et biologiques, qui coïncidait avec l’anniversaire de l’attaque chimique sur la ville iranienne de Sardasht, un événement a été organisé au Musée de la Paix de Téhéran. Cet événement comprenait une réunion amicale ainsi qu’une session de discussion avec des vétérans et des familles de victimes d’armes chimiques.

Lire la suite...

Shahab Hosseini en visite au musée de la paix de Téhéran

Shahab-hoseiniLe très populaire Shahab Hosseini, prix d’interprétation masculine à Cannes, a visité le musée de la paix de téhéran cette semaine. Pendant cette visite de 2 heures, M. Hosseini a vivement écouté les guides du musée dans une tentative d’enrichir ses connaissances des moyens pacifiques et des objectifs du musée. Une bonne partie de la visite était, comme toujours, dédiée à la compréhension de la criminalité et de la fatalité des armes chimiques et de la manière dont cela a affecté la population iranienne ainsi que les vétérans de guerre.

Lire la suite...

Visite du président du conseil international des musées, au musée de la paix de Téhéran

Logo ICOMLes efforts d’éducation du musée de la paix de Téhéran sont remarquables a affirmé le président de l’ICOM (conseil international des musées) lors d’une visite aux musée de la paix de Téhéran. 

Lire la suite...

L’histoire du musée de la paix de Téhéran

L’histoire du musée de la paix de Téhéran

 Un bref historique du musée de la paix de Téhéran 

  L’idée de créer le Musée de la paix de Téhéran a commencé en 2005 par une conversation entre les fondateurs de la société d’aide aux victimes des armes chimiques (SCWVS), basée à Téhéran et un coordinateur du réseau international des musées de la paix. 

  Ceci, ainsi qu’une visite des membres de la société d’aide aux victimes des armes chimiques (SCWVS) à Hiroshima au Japon a nourri le désir d’un musée de la paix à Téhéran.  C’est à Hiroshima que la souffrance dû aux armes atomiques pouvait être converti en un puissant moteur pour manifester la paix à travers un musée de la paix. 

  L’utilisation de la souffrance causée par la guerre pour souligner le besoin de paix a permis aux fondateurs de réaliser que la souffrance de l’Iran causée par les armes chimiques nécessitait également un moteur pour la paix. 

  Actuellement basé dans un bâtiment mis a disposition par la municipalité de Téhéran au sein de l’historique « parc de la ville », le musée de la paix de Téhéran est un centre interactif de paix et un musée. 

  Il coordonne un programme d’éducation à la paix qui comprend des ateliers et organise des conférences sur la culture de la paix, la réconciliation, le droit international humanitaire, le désarmement et la promotion de la paix. 

  Par ailleurs, le musée  comprend un studio qui offre un espace de travail ou les histoires de chacune des victimes de la guerre peuvent être capturé et archivé pour le registre historique.

   La bibliothèque du musée de la paix comprend une collection sur l’implantation de la paix  et des récits oraux de vétérans et de victimes de la guerre. 

  Le musée expose également le travail d’artiste amateurs, internationaux ou iraniens. Enfin, le secrétariat de l’organisation internationale « Mayors for peace » ( maires pour la paix ) a son siège au musée de la paix de Téhéran. 

  Le musée de la paix de Téhéran a été temporairement fermé aux visiteurs en 2010 pour restauration et le nouveau bâtiment, avec un tout nouveau design, a été inauguré lors d’une cérémonie le 28 juin 2011. 

  Mr Koichiro Maeda, directeur du musée memorial de la paix d’Hiroshima, était l’invité de marque  de la réouverture du musée de la paix de Téhéran. 

 (Légende:  le directeur Maeda et l’adjoint au maire de Téhéran coupant le ruban lors de la cérémonie d’ouverture du musée de la paix en juin 2011.

 

Histoire générale du mouvement des musées de la paix

Histoire générale du mouvement des musées de la paix

L‘idée des musées de la paix est relativement récente. La guerre de son côté a été glorifiéé par les monuments, la littérature, l’art et les musées de guerre pendant des siècles. Contre ces points de vue qui ne vont que dans un sens, l’idée de se rappeler et de comprendre les détails de la guerre - sa dépravation, les coûts humains associés, la totalité de la guerre - qui va au delà des images de gloire et de bravoure -  la création d’un musée a été formellement organisée.
Le moteur de ce mouvement était - et est toujours - la croyance qu’il est tout aussi important de faire connaitre les réalités de la guerre au gens que d’éduquer les gens à la paix.  

 

L’aube de la guerre moderne, au tournant du 19 ème siècle, a donné l’impulsion nécessaire a l’établissement du premier musée de la paix de notre époque. En 1902, le musée international de la guerre et de la paix a été ouvert au public à Lucerne en Suisse. Il faudra encore deux décennies avant qu’un autre musée de la paix prenne racine. A l’occasion des effets dévastateurs de la première guerre mondiale sur la société européenne, particulièrement sur l’Allemagne, Ernst Friedrich a lancé le premier musée international anti-guerre en 1925. Le musée sera ensuite fermé par le régime nazi en 1933 alors que Friedrich a fuit la persécution.

 

La deuxième vague des musées de la paix verra le jour après les années dévastatrices de la deuxième guerre mondiale. Sans surprise, la majorité de ces musées ont été établis au Japon où la compréhension des conséquences fatales de la guerre nucléaire avait été le mieux saisies. Les villes d’Hiroshima et de Nagasaki devinrent de virulents centres d’opposition à la guerre nucléaire qui se sont repartis partout dans le monde. Des musées de la paix ont également pris forme dans l’Allemagne d’après guerre.


De nos jours on peut trouver des musées de la paix sur n’importe quel continent du monde. Alors que les guerres persistent toujours, l’accroissement du mouvement des musées de la paix constitue un espoir. Les efforts faits pour promouvoir les causes de la paix sont vraiment une « entreprise progressive ». Plus la presence des musées de la paix seront importantes, plus le message de paix sera accessible au public. Afin que ce dernier l’approche, l’apprécie et l’assimile comme une part de sa propre croyance.

Nous Contacter

 

 

Address: North gate, City Park (Parke shahr), Tehran, Iran

Zip code: 1114633131

 

Tel: +98-21-66756945

Fax: +98-21-66739992

 

email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Heures de visite

 

Tehran Peace Museum is open Saturday to Thursday

from 9 am to 5:30 pm

The museum is closed on Friday

Admition Fee : Free

 

 

 

IMG 2544

 

How to get to TPM

By Metro :

Take any of Metro lines to Imam Khomaini station,

take "Parke Shahr" Exit - look at the signs-and walk

to the north gate of the Park(5min) - you will see the

TPM sign there.

Tour virtuel

 

Nikihayekouchak project

Nikihayekouchak project

 

Nikihayekouchak is Iranian counterpart of Random Act of Kindness project.

 

  • In this project we are trying to promote the culture of peace and kindness through different available means in our society. Examples of what we plan to do are: visiting patients and seniors; handing out food and clothes to homeless people; smiling; offering our skills to people who need them; cleaning public places; giving away ice cream/small toy to children ....

We are in the beginning of our long journey and we need help to make it practical. If you are interested in, please contact us:

66731076

09128237584

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.nk.tpm.ir

 

nk

Peace Tours Project

Peace Tours

 

(Organize tours to war-torn areas, battlefields, spiritual centers, and ecological sites with the purpose of learning lessons from the past and being messengers of peace)

 

  • Identify locations for travel.
  • Create tour itinerary.
  • Collect travel guide and relevant materials
  • Create tours to war-torn areas and battlefield sites, both domestic and international, with the purpose of peace education.
  • Create an international and domestic network of peace tours.

 

peace-turs

L’accent sur l’engagement des...
L’accent sur l’engagement des survivants. 
« Leurs yeux brûlés et leurs toux exprimaient mieux leur souffrance que n’importe quel mot. »
En visitant le musée de la paix d’Hiroshima, les fondateurs du musée de la paix de Téhéran, réalisèrent la nécessité d’impliquer les victimes de la guerre dans la création du musée. 
Lire la suite...
Le musée de la paix de Téhéran

Le musée de la paix de Téhéran 

Actuellement installée dans un bâtiment mis à disposition par la municipalité de Téhéran, au sein de l’historique parc de la ville, le musée de la paix de Téhéran est tant un centre intéractif de la paix qu’un musée. Il coordonne des programmes éducatifs pour la paix qui se font à travers des ateliers et l’organisation de conférences sur la culture de la paix, de la réconciliation, du droit international humanitaire, du désarmement et de la promotion de la paix.

Lire la suite...
Qu’est-ce qu’un musée de la paix?

Qu’est-ce qu’un musée de la paix?
Lorsque vous entendez pour la première fois parler de « Musée de la paix » vous pourriez être légèrement surpris voire même un peu sceptique.
Il est simple d’imaginer ce qui se passe dans un musée de guerre mais que se passe-t-il dans un musée de la paix? Et si le mouvement de la paix est représenté dans un musée est-ce que cela signifie que la paix est reléguée au passé?

Lire la suite...
Création du musée de la paix...

Création du musée de la paix iranien
Sa création a commencé au détour d’une conversation entre le fondateur la société d’aide aux victimes des armes chimiques (SCWVS) basée à Téhéran et le coordinateur du réseau international des musées de la paix, en 2005. Ceci, ainsi qu’une visite à Hiroshima au Japon par les membres du SCWVS un an plus tôt, a suscité le désir de créer un musée de la paix à Téhéran.

Lire la suite...

Nous avons 48 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
6287815